Assistons-nous à la mort du classique portefeuille équilibré ?

20 juillet 2022, par Nicolas Gauthier

Description d’une image dans la page Nouvelles

Alors que nous avons vécu l’une des pires périodes pour le portefeuille équilibré, communément constitué de 60% de titres de participations (actions) et de 40% de titres de revenus fixes (obligation), il est pertinent de se demander : assistons-nous à la mort du classique portefeuille équilibré ?

2022 : année exceptionnelle

Dans un premier temps, il est important de comprendre qu’un mélange 60/40 d'actions et d'obligations américaines est en baisse d'environ 16 % cette année. Si l’année se terminait au 30 juin, cela constituerait la pire année depuis 2008 pour le portefeuille équilibré.

Source : Placements Mackenzie

Cela s’explique entre autres par l’inflation qui pousse les taux d’intérêt à la hausse. En effet, du côté des obligations, l’importante hausse des taux d’intérêt que nous avons vécus cette année a pour effet de diminuer les prix des obligations qui composent les indices et les fonds de revenu fixe.

Les prix des obligations ont baissé afin de refléter les meilleurs rendements qui sont désormais offerts aux investisseurs. En effet, le moins cher que l'on paye un actif, meilleur est le rendement auquel on peut s’attendre dans le futur. De ce fait, l’image ci-dessous illustre bien le concept :

Source : RBC gestion mondiale d’actifs.

Du côté des actions, on part de la prémisse que la valeur fondamentale des titres en Bourse dépend beaucoup des attentes des résultats futurs de l’entreprise. Ainsi, une hausse de taux d’intérêt vient affecter négativement les résultats futurs de certaines entreprises.

Par exemple, dans le cas des compagnies plus endettées, ou celles qui ne génèrent pas de bénéfices, une remontée des taux d’intérêt occasionne une hausse des coûts de financement, ce qui peut nuire aux résultats futurs.

De plus, une remontée des taux d’intérêt peut affecter le pouvoir d’achat des clients de ces entreprises, ce qui pourrait nuire à la progression de leurs revenus et du même coup, leurs bénéfices.

Maintenant que la cause de la baisse des obligations et des actions est claire, assistons-nous à la mort du classique portefeuille équilibré ?

La réponse est : non!

Ce genre de phénomène s’est déjà produit dans le passé. Ainsi, il est important de prendre un pas de recul et de faire face à la situation avec un regard rationnel et statistique. De ce fait, si l’on se fie aux statistiques, cela ne peut qu’être positif, puisque selon le tableau ci-dessous, lors de périodes négatives, le fameux portefeuille 60/40 est positif 89% du temps un trimestre plus tard et 100% du temps 2 trimestres plus tard. Naturellement, le passé ne peut pas prédire le futur, mais il nous permet tout de même d’établir une certaine tendance.

Source: LPL Research, Factset

Prenons un pas (ou deux) de recul

C’est d’ailleurs pourquoi il est essentiel de ne pas paniquer lors de moment de baisse importante, mais plutôt de se rappeler qu’à long terme, le marché boursier est un créateur de richesse formidable. D’ailleurs, si l’on regarde les pires périodes sur 5 ans, 10 ans et 20 ans pour le portefeuille 60/40, il est intéressant de noter que sur une période de 5 ans, depuis 1928, le portefeuille en question a été en baisse 4 fois et uniquement autour de la grande dépression de 1929 et lors de la seconde guerre mondiale. D’ailleurs il est également important de noter que depuis la seconde guerre mondiale, nous n’avons jamais connu de période négative sur 5 ans.

Maintenant, sur 10 ans, il n’a jamais été en baisse depuis 1928. 

Enfin, sur 20 ans, le pire rendement annualisé est un rendement de 4.92% par année sur 20 ans. 

En conclusion, bien que nous ne tenions pas en compte des frais, de l’inflation et des taxes dans ces trois scénarios, il est tout de même respectable d’obtenir un rendement d’environ 5% sur 20 ans, et ce dans les pires scénarios depuis 1929. C’est d’ailleurs ce qui explique pourquoi lorsque nous vivons des périodes de volatilité qu’il est si important de remettre en perspective son horizon de placement et de se rappeler que plus elle est longue, plus les chances d’obtenir des rendements positifs intéressants sont élevées.

Si vous désirez discuter de votre portefeuille équilibré ou vous avez des questions sur le sujet, n’hésitez pas à m’écrire au nicolas.gauthier@bnc.ca ou sur LinkedIn!

Nicolas

Source :

https://awealthofcommonsense.com/2022/06/the-worst-years-ever-for-a-60-40-portfolio/

https://awealthofcommonsense.com/2022/06/the-case-for-owning-bonds/

https://awealthofcommonsense.com/2022/06/is-the-60-40-really-dead-this-time/

https://www.rbcgam.com/fr/ca/learn-plan/investment-strategies/how-rising-rates-affect-bonds-prices/detail

Source : © 2021 Banque Nationale Investissements Inc. Tous droits réservés. Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans l’autorisation préalable écrite de Banque Nationale Investissements Inc.

Financière Banque Nationale – Gestion de patrimoine (FBNGP) est une division de la Financière Banque Nationale inc. (FBN) et une marque de commerce appartenant à la Banque Nationale du Canada (BNC) utilisée sous licence par la FBN. FBN est membre de l’organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et du Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE) et est une filiale en propriété exclusive de la BNC, qui est une société ouverte inscrite à la cote de la Bourse de Toronto (NA : TSX).

Nous avons rédigé le présent commentaire afin de vous donner notre avis sur différentes solutions et considérations en matière d’investissement susceptibles d’être pertinentes pour votre portefeuille de placements. Ce commentaire reflète uniquement nos opinions et peut ne pas refléter celles de Banque Nationale Groupe financier. En exprimant ces opinions, nous nous efforçons d'appliquer au mieux notre jugement et notre expérience professionnelle du point de vue d’une personne appelée à suivre un vaste éventail de placements. Par conséquent, le présent rapport représente notre opinion éclairée et non une analyse de recherche produite par le Service de recherche de la Financière Banque Nationale.

* Veuillez consulter votre conseiller en placement avant de prendre une décision d’investissement, et ce, afin d’évaluer votre profil d’investisseur (capacité et volonté à prendre des risques). ** Rendement non garant du futur.

Contactez-nous

Obtenez les coordonnées des membres de notre équipe et voyez où se trouvent nos bureaux.

 

Picto téléphone

418-649-4738