Sommaire trimestriel 

22 janvier 2024 par l'Équipe Chartier Grandmaison Leclerc

Description d’une image dans la page Nouvelles

Le sommaire trimestriel est préparé par notre équipe et publié 4 fois par année soit en janvier, avril, juillet et octobre. Il s'agit d'une lecture incontournable pour tous nos clients qui nous confient la gestion de leurs actifs investissables puisque nous y présentons les principaux changements que nous avons apportés à nos portefeuilles modèles pendant le trimestre, nos vues sur les tendances économiques et les répercussions qu'elles ont sur nos décisions de placement. 

 

Répartition d’actifs

Nous n’avons pas apporté de modifications à la répartition d’actifs dans le portefeuille au cours du 4e trimestre. Les variations observées résultent des mouvements de marchés.

Modifications au portefeuille modèle 

Nous n’avons apporté aucune modification aux titres détenus dans le portefeuille au cours du dernier trimestre. Avant la fin de l’année, nous avons revu les gains en capital net réalisés dans les comptes imposables de nos clients. S’il était possible et souhaitable de vendre dans ces comptes des positions montrant une moins-value afin d’optimiser l’impact fiscal, nous l’avons fait, tout en réinvestissant simultanément dans des placements semblables à ceux vendus.

De plus, nous aimerions souligner que plusieurs des solutions gérées que nous utilisons dans notre portefeuille modèle ont remporté des prix de reconnaissance LSEG Lipper Fund en 2023.

  • Le Fonds valeur d’obligations de sociétés Lysander-Canso remporte le prix du meilleur fonds mondial de titres à revenu fixe d'entreprise sur trois ans se terminant le 31 juillet 2023.
  • Le Fonds croissance Québec BNI s’est vu décerner le certificat Lipper Fund Award 2023 de la meilleure performance sur un total de 31 fonds dans la catégorie Actions canadiennes de petite/moyenne capitalisation pour la période de dix ans se terminant le 31 juillet 2023.
  • Le Portefeuille privé d’actions américaines BNI s’est vu décerner le certificat Lipper Fund Award 2023 de la meilleure performance sur un total de 142 fonds dans la catégorie Actions américaines pour la période de cinq ans se terminant le 31 juillet 2023.

Points saillants du trimestre

Encore une fois, l’environnement économique n’aura pas été de tout repos et le portrait des marchés à la fin octobre n’avait rien d’attrayant pour les investisseurs. Et pourtant, le rebond spectaculaire des deux derniers mois de l’année fait de 2023 une année de performance exceptionnelle tant dans les actions que dans les obligations et même dans les liquidités, s’agissant essentiellement d’un retour du balancier après une année 2022 qui n’avait épargné personne.

L’année 2023 a été une parfaite illustration du bien-fondé de notre conviction de rester investi en tout temps.  La variabilité des rendements a été très grande; en utilisant l’indice canadien des actions pour le démontrer : une performance nette de +11,8 % pour l’année; 6 mois de performance positive, incluant deux mois particulièrement robustes avec un rendement de plus de 7% dans chacun de ces 2 mois, et 6 mois de performance négative, incluant un mois à presque -5 % et deux mois avec des reculs supérieurs à -3 %. 

L’investisseur qui se serait laissé guider par ses émotions et qui aurait successivement investi, désinvesti, réinvesti, etc. au rythme des rendements positifs ou négatifs du mois précédent aurait transformé cette performance positive de +11,8 % en performance négative de -2,5 %. En faisant le même exercice sur le marché des actions américaines (en dollars US) le même investisseur aurait réalisé moins de la moitié du rendement s’il avait réagi émotionnellement aux nouvelles à court terme en ayant successivement investi puis désinvesti.

On pourrait penser que les défis économiques et géopolitiques d’aujourd’hui sont sans précédent, mais en étudiant l’histoire, on constate qu’il y a toujours eu des raisons d’être pessimiste.

Pourtant, en dépit des « mauvaises nouvelles », le marché a toujours eu tendance à gagner du terrain à long terme.

En fait, les occasions de placement les plus attrayantes se présentent souvent lorsque le moral des investisseurs est au plus bas comme en témoigne le graphique ci-dessous (1).

 

Quelques grands titres économiques lus ou entendus en 2023, qui suggéraient que l’année serait difficile :

  • Turbulences au sein des banques régionales américaines
  • La Guerre en Ukraine se poursuit
  • L’inflation atteint des niveaux inégalés
  • Fluctuation records pour les taux d’intérêt
  • Le conflit entre Israël et Palestine s’intensifie

Rappelons-nous que les nouvelles sont un très mauvais indicateur avancé des rendements. Restons fidèles à notre devise : discipline et diversification !

 

(1) Bureau du chef des placements (données via Refinitiv)

Rappel sur les bienfaits de la diversification

1.    Détenir plusieurs types de placements fera en sorte qu’ils ne réagiront pas tous de la même manière face aux divers événements de marché. De ce fait, les rendements de ces placements ne seront pas égaux au même moment. Ils auront l’avantage d’être complémentaires et permettront une meilleure préservation du capital sur le long terme.

2.    La diversification permet de bâtir un portefeuille dont le risque global est plus faible que les risques spécifiques de chaque titre individuel.

3.    Un manque de diversification crée une surexposition à certains facteurs de risque qui n’améliorera pas le rendement moyen du portefeuille à long terme.

Perspectives

Après une année marquée par la résilience de l’économie américaine et des marchés boursiers, à quoi pouvons-nous nous attendre pour 2024? Si nous parlions de récession imminente il y a un an, il semblerait que les hausses de taux soient maintenant derrière nous et que le consensus des économistes penche vers un atterrissage en douceur.

Avec un niveau d’inflation qui pourrait satisfaire les dirigeants de la Réserve fédérale américaine (Fed) dès le début du 2e trimestre 2024, nous pouvons penser que leur discours s’orientera progressivement vers une politique plus accommodante, laissant la porte ouverte à des baisses de taux en deuxième moitié d’année aux États-Unis, et probablement même avant au Canada. C’est le rythme de ces baisses qu’il faudra surveiller de près en 2024.

Si l’on peut effectivement s’attendre à un ralentissement soutenu de l’inflation, la trajectoire de l’emploi sera aussi déterminante. En principe, un meilleur équilibre entre l’offre et la demande de travailleurs permettrait de tempérer l’inflation sans pour autant entraîner de hausse importante du chômage, mais il est encore tôt pour savoir exactement quel aura été l’impact des hausses de taux successives sur la santé financière des entreprises.

Les élections présidentielles aux États-Unis et l’état de l’économie Chinoise seront certainement au cœur des actualités en 2024 mais c’est surtout le calibrage de la politique monétaire qui sera décisive sur les marchés.

Le contexte économique appelle donc encore à la prudence dans son ensemble, avec une volatilité qui pourrait surprendre les investisseurs, à la hausse comme à la baisse.

2024 sera possiblement une année d’opportunités mais il faudra continuer à être sélectif sur le choix des investissements comme nous l’avons toujours fait en privilégiant la diversification, la gestion active et la qualité des titres en portefeuille.

L’équipe Chartier Grandmaison Leclerc vous souhaite une très belle année 2024 !

 

Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement celles de la Financière Banque Nationale. Les informations contenues aux présentes proviennent de sources que nous jugeons fiables; toutefois nous n’offrons aucune garantie à l’égard de ces informations et elles pourraient s’avérer incomplètes. Les opinions exprimées prennent en compte plusieurs facteurs, notamment notre analyse et notre interprétation des données historiques. Ces opinions ne doivent pas être interprétées comme une sollicitation ou une offre visant l’achat ou la vente des titres mentionnés aux présentes. La valeur des parts et le rendement varieront, et le rendement passé peut ne pas être révélateur du rendement futur. Des renseignements importants sur un fonds apparaissent dans les prospectus. L’investisseur devrait en prendre connaissance avant de procéder à son placement.

Contactez-nous

Obtenez les coordonnées des membres de notre équipe et voyez où se trouvent nos bureaux.