Si vous faites ceci, cotisez au CELI plutôt qu’au REER!

8 février 2021 par Olivier B. Ampleman

Description d’une image dans la page Nouvelles

C'est de nouveau la saison des REER et encore une fois cette année vous vous demandez quel régime privilégier entre le Régime enregistré d'épargne-retraite et le Compte d'épargne libre d'impôt? Il est important de discuter avec votre conseiller pour analyser vos circonstances personnelles, mais si vous vous reconnaissez dans la situation suivante, la réponse est probablement le CELI!

Lors du choix entre le REER et le CELI, la plupart des conseillers vous diront que l’élément principal à considérer est l’évolution de votre taux d’imposition*. En effet, si votre taux au moment de la cotisation est égal à celui au moment des retraits, il n’y a aucune différence entre les deux régimes et vous permettrez simplement à vos rendements d’être non imposables (ce qui est tout de même très intéressant).

Toutefois, si votre taux au moment de la cotisation est supérieur à celui espéré au moment des retraits, le REER sera le plus avantageux des deux régimes et vous bonifierez votre taux de rendement effectif en y cotisant.

Il faut cependant mettre un bémol à cette comparaison : elle assume que vous épargnez un montant plus important dans le REER que dans le CELI pour tenir compte de l’amélioration de votre capacité d’épargne. Si ce n’est pas votre cas, et que votre remboursement d’impôt vous sert à dépenser plutôt qu’à épargner, alors le REER est plus avantageux pour votre taux de rendement effectif, mais pas pour la poursuite de vos objectifs financiers.

Donc avant de faire votre choix, demandez-vous ce que vous ferez avec votre remboursement d’impôt : si cotiser au REER est simplement une façon d'en obtenir un et de dépenser plus, alors sans doute qu’il vaudrait mieux contribuer à votre CELI!

Pour en apprendre davantage sur les différences entre ces deux régimes enregistrés, consultez notre article précédent traitant du sujet, et pour discuter de celui qui correspond le mieux à votre situation spécifique, n'hésitez pas à communiquer avec notre équipe!

*Le taux d’imposition dont il est question dans ce texte est le taux effectif marginal d’imposition (« TEMI »), qui tient compte à la fois de l’impôt des tables et des différents crédits sociofiscaux qui sont calculés en fonction de votre revenu net (familial ou individuel). Ces crédits incluent entre autres :

 
  • Crédit pour la TPS et crédit d’impôt pour solidarité
  • Crédit pour personne vivant seule, crédit pour époux ou conjoint de fait et crédit canadien pour aidant naturel
  • Allocation canadienne pour enfants, allocation famille et crédit d’impôt pour frais de garde d’enfants
  • Pension de la sécurité de la vieillesse, supplément de revenu garanti, et allocation au conjoint et au survivant
  • Montant pour revenu de pension, montant pour revenus de retraite, montants en raison de l’âge et crédit d'impôt pour soutien aux aînés
  • Cotisations au régime d'assurance médicaments du Québec et au Fonds des services de santé
  • Supplément remboursable pour frais médicaux

Nous avons rédigé le présent commentaire afin de vous donner notre avis sur différentes solutions et considérations en matière d’investissement susceptibles d’être pertinentes pour votre portefeuille de placements. Les opinions exprimées dans cet article ne reflètent pas nécessairement ceux de la Financière Banque Nationale. En les exprimant, nous nous efforçons d'appliquer au mieux notre jugement et notre expérience professionnelle du point de vue d’une personne appelée à suivre un vaste éventail de placements. Par conséquent, le présent texte représente notre opinion éclairée et non une analyse de recherche produite par le Service de recherche de la Financière Banque Nationale, ou une recommandation légale.

Les rendements présentés le sont uniquement à titre illustratif et éducatif et ne représentent pas des promesses de rendements.

Articles connexes

Contactez-nous

Obtenez les coordonnées des membres de notre équipe et voyez où se trouvent nos bureaux.