Gestion de portefeuille

Notre philosophie de gestion

Notre rôle consiste à être très renseigné, à nous faire une opinion à partir de notre propre analyse et de celle des autres, et à suggérer ensuite à nos clients des stratégies de gestion de portefeuille et des véhicules de placement qui répondent aux attentes de chacun d’eux, personnellement. Nous assumons entièrement notre mission d’être le conseiller financier principal de nos clients. En aucun cas, nous ne fabriquons ni ne distribuons des produits financiers standardisés. 

Nous ne sommes pas impliqués dans la distribution de nouvelles émissions parce que difficilement réconciliable avec une gestion structurée et systématique des portefeuilles.

Notre choix des titres individuels de placement se limite au marché canadien où nous faisons peu usage de fonds d’investissement (seulement pour les petits portefeuilles). Pour le volet international, nous utilisons surtout des produits de placement indiciels ou des fonds d'investissement.

Nous nous estimons responsables des succès des portefeuilles confiés à notre gestion, mais aussi des échecs. En plus de nos recherches, nous utilisons plusieurs sources d'information et d’analyse. Nous avons régulièrement accès à la recherche de la plupart des autres firmes canadiennes de courtage, et nous sommes abonnés à une foule de publications destinées aux spécialistes du domaine (Bank Credit Analyst, Capital Economics, Alpine Macro, Stratfor, Geopolitical Future, etc.).

Marc Dalpé réalise en moyenne tous les deux ans une tournée mondiale qui l’amène rencontrer en personne les divers gestionnaires qui le conseillent ou qui administrent les fonds des clients investis à l’étranger, et avec lesquels il a des entretiens téléphoniques fréquents. Par exemple, il a visité l’Inde en 2005, la Chine en 2007, Hong Kong, Macao, Mumbai et Dubai en 2010, Singapore et Kuala Lumpur en 2011, Taiwan, Séoul et Manille en 2013, Hong Kong et Tokyo en 2016.

Marc Dalpé, gestionnaire de portefeuille à la pensée indépendante

Marc Dalpé est reconnu pour son indépendance d’esprit, son sens critique et sa capacité d’analyse prospective.

Il est inscrit à titre de gestionnaire de portefeuille auprès des organismes d’autoréglementation. Il est autorisé conformément aux dispositions du Règlement 1300 de l’OCRCVM à prendre des décisions de placement et à donner des conseils relativement à des titres pour des comptes gérés. 

À l’exception de Marc Dalpé, aucun membre du groupe Patrimoine Dalpé et associés ne peut exercer des pouvoirs discrétionnaires sur le compte d’un client ou approuver des ordres discrétionnaires pour un compte géré, ou participer à la formulation de décisions de placement prises au nom d’un compte géré ou de conseils donnés relativement à ce dernier.

Structure des portefeuilles

Tous les portefeuilles de nos clients, indépendamment de leur taille et des objectifs de placement, sont structurés selon le modèle suivant :

  Encaisse

 

  XXX%

  Titres à revenus fixes

  Canada

  XX%

 

  Libellés en devises étrangères

  XX%

  XXX%

  Titres de participation

  Canada

  XX%

  

  USA

  XX%

  

  Europe

  XX%

  

  Asie

  XX%

  

  Pays en émergence

  XX% XXX%

  XXX%

 

 

  XXX%

Une grande partie de nos efforts comme portefeuilliste sont consacrés à la gestion de la structure générale des portefeuilles (encaisse/revenus fixes/actions, durée des titres à revenus fixes, diversification internationale, sectorisation, etc.). 

Trois raisons fondamentales justifient l’importance que nous accordons à l’allocation d’actif :

  1. À long terme, 90 % du rendement des portefeuilles résulte des diverses décisions d'allocation d'actif qui sont prises, et non pas des choix spécifiques de titres. C’est pourquoi nous passons, comme gestionnaire de portefeuille, une portion importante de notre temps à lire et réfléchir sur les tendances de marché et sur ce qui influence la valeur des classes d'actifs.
  2. Le principal atout du conseiller en placement dans la gestion du portefeuille de son client est sa connaissance complète de la situation de celui-ci. Cette connaissance permet au conseiller de recommander une structure de portefeuille appropriée ou, en d’autres mots, une allocation d’actifs correcte. La gestion des diverses composantes du portefeuille peut être effectuée par le conseiller lui-même ou déléguée à un gestionnaire spécialisé, un fonds d'investissement ou autre. La contribution du conseiller en placement est significativement plus grande eu égard à son rôle dans l'allocation d’actif qu’elle ne l’est dans son rôle de choix de titres.
  3. Le choix d’une allocation d’actifs optimale et le maintien de celle-ci dans le temps permettra de contrôler le niveau de risque du portefeuille. Le confort du client s’en verra rehausser; par conséquent, celui du conseiller en placement aussi.

Tous les clients qui partagent les mêmes objectifs de placement se voient suggérer exactement les mêmes placements (outre les considérations de taille de portefeuille). Les clients qui désirent faire certains achats de titres de leur propre chef ont la responsabilité de les suivre eux-mêmes et de communiquer avec nous lorsqu'ils veulent en disposer; ces titres sont détenus dans un compte distinct du compte géré.

Lorsque nous acceptons un nouveau client, nous nous engageons à lui offrir le meilleur de nous-mêmes. Ceci implique que, peu importe la taille de son portefeuille, celui-ci sera toujours géré avec le même soin et professionnalisme. La gestion de portefeuille est très démocratique et n’est aucunement affectée par des considérations autres que l’atteinte des objectifs.

Automatisation et personnalisation

Pour la majorité des conseillers en placement, le suivi d’un grand nombre de portefeuilles, en tenant compte des objectifs de placement de chaque client, de son degré de conservatisme et sa tolérance à la volatilité, de ses caprices, le tout dans un environnement qui change régulièrement et avec rapidité, représente un véritable casse-tête.

Chez Patrimoine Dalpé et associés aussi, la gestion de portefeuille systématisée et individualisée pour plus de 900 familles représente une tâche peu évidente. La firme nous donne accès à un système informatisé performant et éprouvé qui permet de résoudre cette difficulté.

Concrètement, nous avons créé une dizaine de profils de portefeuille qui reflètent les objectifs et l’horizon de placement, la tolérance au risque, la taille et la structure tarifaire. Ces profils incluent les pondérations des diverses classes d’actifs, la durée moyenne des titres à revenus fixes, le choix de chaque titre en portefeuille, etc. Chaque client se voit attribuer un profil de portefeuille. Régulièrement, le portefeuille type de chaque client est comparé au réel selon tous les critères prédéfinis et un rapport d’écart est produit. Lorsque nous suggérons des modifications de portefeuille à un ou plusieurs clients partageant certains objectifs, le logiciel produit automatiquement la liste des achats et ventes suggérés pour chaque compte en fonction des critères que nous avons préidentifiés. Cette technologie est fort puissante en ce qu’elle tient compte de tout ce qui entre dans la gestion des portefeuilles, incluant les contraintes sur certains titres, dans quel compte mettre tel titre, tient compte de l’ensemble des actifs du client, etc.

Ceci nous permet un accroissement de volume sans risque de réduction de la qualité de la gestion des portefeuilles.

Performance

La performance de portefeuille constitue un des principaux critères dans le choix par un client de son conseiller en placement. Mais pour plusieurs conseillers en placement, la documentation de leur performance est souvent difficile à trouver. 

Chez Patrimoine Dalpé et associés nous sommes fiers de la performance que nous avons procurée à nos clients depuis 1998. D’ailleurs, nous faisons parvenir trimestriellement à chaque client un rapport de performance du trimestre et de l'année à date.

Notre stratégie de gestion systématique de portefeuille fait en sorte que nous réussissons à calculer avec précision le rendement obtenu par chaque profil d’investisseur pour lequel nous faisons la gestion. Les écarts de rendement entre nos clients qui partagent le même profil sont négligeables. Nous faisons, sommairement à chaque trimestre et en profondeur annuellement, le calcul du rendement de chaque profil et aussi de chaque composante du portefeuille. Par exemple, nous sommes en mesure de savoir la performance de nos actions canadiennes ou de vérifier les résultats de telle ou telle stratégie d'allocation d'actifs. Nous faisons systématiquement ces calculs depuis 1998.

 

Patrimoine Dalpé et associés ne se contente pas d’égaler la performance des indices. Notre client type est une personne dont l’objectif de placement est la croissance du capital à long terme et qui a une tolérance au risque ou à la volatilité modérée. Depuis 1990, ce client type a eu un portefeuille constitué d’approximativement 50 % en titres à revenus fixes et 50 % en titres de participation. Environ 40 % de nos clients ont un profil qui correspond à celui du client type.

De 1998 à 2022 (25 ans), notre bloc actions a rapporté 8,6 % annuel composé avant frais de gestion, versus 5,3 % pour l’indice FTSE All-World.

Sur 25 ans, nos actions canadiennes ont produit un rendement annuel composé de 10,0 % par rapport à 7,0 % pour l’indice boursier canadien TSX/SPX. Au cours des 25 dernières années, nos actions canadiennes ont fait mieux que l’indice canadien à 17 reprises, soit 68 % des années.

Il est souvent difficile au premier coup d’œil de réaliser l’écart à long terme dans la valeur du capital accumulé d’un différentiel de rendement annuel. Par exemple, 100 000 $ investi pendant 30 ans à 5 % représente-t-il beaucoup plus qu’à 4 %? Seul un calcul financier permet de répondre à cette question: 100 000 $ à 5 % pendant 30 ans résulte en une valeur de 432 200 $, par rapport à 324 300 $ à 4 %, un écart favorable de 107 900 $ ou 33 %.

Il est connu que la grande majorité des gestionnaires ne réussissent pas à performer à la hauteur des indices comparables. L’édition du 3 mai 2019 du Globe & Mail rapportait que pour la période de 10 ans terminée le 31 décembre 2018, seulement 9,0 % des fonds d’investissement canadiens avaient battu leur indice de référence et seulement 6,2 % des fonds d’actions mondiaux avaient fait de même.

L'édition du 19 mars 2021 du Investment Executive indique: La volatilité de 2020 a offert aux gestionnaires une opportunité de surperformer; cependant, cela n'a pas été la cas dans la majorité des cas selon le "S&P Indices Versus Active (SPIVA) Canada scorecard". Presque 9 fonds sur 10 (88 %) dans la catégorie des actions canadiennes ont moins bien performé que leur indice de référence en 2020. Ce résultat est en ligne avec les 84 % des gestionnaires qui ont sous-performé dans la dernière décennie. Même si les fonds hors-Canada ont offert une opportunité d'obtenir de meilleurs rendements, la "gestion active" a quand même majoritairement échouée à apporter une valeur ajoutée. De plus, depuis les 10 dernières années, presque tous les fonds d'actions américaines n'ont pas réussi à suivre le marché: 95 % ont moins bien performé que l'indice de référence d'en moyenne 4,1 % annuellement sur une base pondérée.

Un investisseur qui aurait, par très grande chance, obtenu avec le bloc actions de son portefeuille un rendement égal à l’indice FTSE All-World Index à chacune des 25 dernières années aurait obtenu un gain cumulatif de 264 % ou, autrement dit, 100 $ investis auraient progressé à 364 $. Notre client type a pour la même période vu son portefeuille-actions passer de 100 $ à 787 $, un gain cumulatif de 687 %, un écart considérable par rapport à l'indice de référence.

Une gestion tactique payante

La répartition stratégique d’actif est souvent le facteur le plus important pour déterminer le rendement et la volatilité d’un portefeuille. C’est pourquoi elle se trouve à la fondation de presque tous les portefeuilles, tentant de trouver le mix optimal d’actifs pour créer la plus grande probabilité d’atteindre les objectifs de l’investisseur. Les caractéristiques des classes d’actif, comme le rendement et la volatilité, sont souvent basées sur l’histoire, parfois à très long terme. Finalement, on obtient un portefeuille d’actifs long terme qui correspond le mieux aux objectifs long terme de l’investisseur. Ce portefeuille est ensuite garni de différents véhicules d’investissement comme des actions, des fonds communs, des fonds négociés en bourse, etc.

Cette méthode fonctionne depuis plusieurs décennies, et nous pensons qu’elle doit rester au cœur de tout portefeuille correctement monté. Cependant, nous pensons aussi que la répartition des actifs ne doit pas être fixe et qu’il y a de la valeur ajoutée à tactiquement osciller autour de la répartition de base. Voici quelques raisons supplémentaires pour encourager la répartition tactique :

  1. les marchés ont changé : La plupart des investisseurs sont d’accord sur le fait que les marchés ont changé. Pour être franc, les marchés ont toujours changé et évolué. Il semble qu’aujourd’hui, les marchés bougent plus rapidement que jamais à cause du comportement des participants, de la technologie et des véhicules de placement disponibles. Ce phénomène crée des plus grandes hausses et baisses de marché; un environnement où la répartition tactique semble plus appropriée qu’une répartition fixe des actifs; et
  2. attentes de rendement ténu : La répartition d’actifs traditionnelle est la plupart du temps basée sur la performance à long terme des actions et obligations. Cependant, en tenant compte des faibles rendements sur les obligations et de l’évaluation élevée des actions, les prochaines années risquent d’être sous la moyenne en termes de performance. Ceci ne veut pas dire que les hausses et baisses de marchés seront sous la moyenne. Changer la répartition d’un portefeuille pour avoir plus d’actions lors d’une hausse de marché et moins lors d’une baisse aura un impact encore plus grand dans un monde où les rendements sont moins élevés.

Le rendement très compétitif de notre gestion de portefeuille depuis 1998 provient de la justesse de nos choix au sein des blocs titres à revenus, actions canadiennes et actions mondiales, tel qu’indiqué plus haut. Mais aussi, il tient à notre gestion de la répartition d’actifs, communément appelée répartition tactique, que ce soit en réduisant ou en augmentant le poids en actions en prévision d’un marché boursier défavorable ou positif. Réalisé à l’intérieur des marges de tolérance permises par la convention de gestion, le succès d’un tel exercice peut s’avérer fort lucratif. 

Au cours des années, Patrimoine Dalpé et associés a réussi à produire des plus-values aux portefeuilles en les gérant de façon optimale dans les périodes de volatilité. Par exemple, le portefeuille de notre client-type vise une répartition de 50 % titres à revenus et 50 % actions. Pour la période de 19 ans 2004-2022, le portefeuille moyen de celui-ci a détenu 49 % en titres à revenus et 51 % en actions, soit très près de la cible en moyenne. Par contre, sur des périodes plus courtes et de façon temporaire, nous avons géré activement ce mix et l’avons fait dévier de la cible. Nous avons calculé que depuis 2004, le rendement additionnel de cette gestion tactique a rajouté 0,68 % au rendement annuel de notre client-type, une contribution exceptionnellement élevée. Cela démontre qu’il est possible de tirer avantage des soubresauts de marchés quand on le fait de façon éclairée et audacieuse. 

Mandat privé institutionnel Sabius

Sabius est un mandat d’investissement répliquant une stratégie d’allocation d’actifs institutionnelle. Il est exclusif aux clients de Patrimoine Dalpé et associés. Voici quelques principes qui résument le mandat :

  • appréciation du capital à long terme en investissant dans un large éventail de catégories d’actifs pouvant inclure des actions, des titres à revenu fixe, des placements alternatifs et des liquidités ;
  • accès à des mandats de placements institutionnels et privés difficilement accessibles aux investisseurs individuels ;
  • approche active combinant les thématiques macroéconomiques et l’analyse fondamentale, en mettant l’accent sur le potentiel de croissance; et
  • mandat responsable par le biais d’investissements ayant un impact environnemental concret, par l’exclusion sectorielle et par l’engagement des actionnaires auprès des entreprises publiques détenues dans le portefeuille.

 

Le mandat Sabius a obtenu la certification "Low Carbon" de Morningstar le 25 avril 2023: "Ce fonds est relativement peu exposé au risque ESG par rapport à ses pairs dans la catégorie Allocation flexible, ce qui lui vaut la deuxième cote de durabilité Morningstar la plus élevée de quatre globes. Le risque ESG fournit aux investisseurs un signal qui reflète dans quelle mesure leurs placements sont exposés à des risques liés à des enjeux ESG importants, comme les changements climatiques et les inégalités, qui ne sont pas suffisamment gérés. Le risque ESG diffère de l’impact, qui consiste à rechercher des résultats environnementaux et sociaux positifs. Un des points forts de Sabius Private Institutional Mandate est sa faible cote de risque carbone du portefeuille Morningstar de 2,39 et sa faible exposition aux combustibles fossiles de 3,36 % au cours des 12 derniers mois, ce qui lui vaut la désignation Morningstar Low Carbon. Ainsi, les sociétés détenues dans le portefeuille s’harmonisent généralement avec la transition vers une économie à faibles émissions de carbone. Actuellement, la participation du fonds dans les combustibles fossiles est négligeable et se compare favorablement à 15,94 % pour son homologue moyen."  - traduction française de Morningstar

Nos gestionnaires externes

Dans le cadre de la gestion des portefeuilles de nos clients, il nous arrive de faire usage de fonds d’investissement. Ceux-ci peuvent servir à exposer nos portefeuilles à des secteurs spécifiques ou à des régions géographiques, lorsque l’utilisation de fonds indiciels négociés en bourse ne nous paraît pas optimale.

Mais, également, nous investissons dans certains fonds d’investissement gérés par des gestionnaires d’exception qui ont su au cours des années démontrer une habileté à produire des résultats fort compétitifs. Leur talent, leur méthodologie, leur connaissance et accès à des informations de qualité, tous contribuent à les démarquer de leurs pairs.

Contactez-nous

Obtenez les coordonnées des membres de notre équipe et voyez où se trouvent nos bureaux.