8 erreurs fréquentes en bourse

1 juin, 2021 par Jean-Philippe Bernard FCSI, CIM

Description d’une image dans la page Nouvelles

Plusieurs investisseurs tentent d’améliorer leur sort en gérant eux même leur portefeuille. Pourquoi payer des frais de gestion lorsqu’on peut gérer soi-même ses actifs à très faible coût ?  Or, le principal enjeu est qu’ils seront tôt ou tard confrontés aux caprices des marchés et conséquemment, à des erreurs coûteuses qui pourraient rendre leurs performances médiocres.

L’arrivée de fonds négociés en bourse permet certainement d’accéder à beaucoup de diversification à un faible prix. Malheureusement, cela n’immunisera pas les investisseurs à commettre les huit erreurs suivantes : 

1- Transactions excessives

Selon une étude de l’Université de la Californie faite sur plus de 66 000 ménages de 1991 à 1996, on a révélé que les investisseurs qui transigent plus fréquemment ont sous-performé vis-à-vis ceux qui transigent moins. Le rendement obtenu par les 20 % des investisseurs « plus  actifs » était en deçà de 5,5 % par an par rapport à l’autre groupe. 

2- Trop d'information

Ceux qui surveillent constamment le marché et lisent les nouvelles financières ont tendance à miner leurs portefeuilles avec des comportements émotifs, peu rationnels et conséquemment autodestructeurs. 

3- Synchroniser le marché

L'histoire a montré que le marché est haussier environ 70% du temps. Les gens qui tentent d’anticiper le marché ont tendance à se trouver non investis dans le marché pendant cette période parce qu'ils essaient d'éviter les 30% du temps que le marché est baissier.

4- Rechercher les meilleurs rendements

Il est connu que les investisseurs affectionnent les fonds ayant connu les meilleures performances passées. Or, plusieurs études démontrent que les gestionnaires ayant connu les meilleurs rendements se retrouvent à la traîne quelques années plus tard. Voir étude du Spiva « persistence scorecard »

5- Mauvaise diversification

 Les investisseurs ont tendance à être trop concentrés dans certaines positions. Cette concentration excessive peut nuire à un portefeuille car une diversification insuffisante mènera à une volatilité élevée qui haussera le niveau émotif de l’investisseur l’induisant ainsi à prendre des décisions hâtives et non rationnelles. 

6- Manque de patience

Il est difficile de réaliser de bons rendements lorsque la période de détention n’est que de quelques semaines, mois ou même quelques années. Pourtant, c’est une erreur commune de beaucoup d’investisseurs en fonds communs de placement de détenir leur position pour moins de 12 mois. 

7- Sous estimer les débâcles boursières

Par manque de diversification, on expose souvent son portefeuille à une volatilité excessive. Or rappelez-vous qu’une perte de 25% d’un portefeuille requerra un rendement de 33% pour récupérer son argent. Si la perte est de 50%, c’est 100% de rendement qui sera requis. 

8- Porter trop d'attention sur des positions précises au lieu du portefeuille entier

Si vous êtes correctement diversifié, soyez assurés qu’annuellement, certains de vos investissements performeront mieux que d’autres dans votre portefeuille. Évitez de regardez vos placements de façon isolée et concentrez vous plutôt sur le portefeuille dans son ensemble. Cela vous évitera de prendre de mauvaises décisions.

Conclusion

Gérer convenablement un portefeuille requiert une bonne diversification et un rééquilibrage de vos positions périodiquement. Puisqu’obtenir une bonne diversification requiert l’achat de multiples classes d’actifs, il est suggéré de vous adresser à un gestionnaire de portefeuille.

Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement celles de la Financière Banque Nationale. Les informations contenues aux présentes proviennent de sources que nous jugeons fiables; toutefois nous n’offrons aucune garantie à l’égard de ces informations et elles pourraient s’avérer incomplètes. Les titres ou les secteurs mentionnés dans cette chronique ne s’adressent pas à tous les types d’investisseurs et ne devraient en aucun cas être considérés comme une recommandation. Veuillez consulter votre conseiller en placement afin de vérifier si ce titre ou secteur vous convient et pour avoir des informations complètes, incluant les principaux facteurs de risques. La Financière Banque Nationale est une filiale en propriété exclusive indirecte de la Banque Nationale du Canada. La Banque Nationale du Canada est une société ouverte inscrite à la cote de la Bourse de Toronto (NA :TSX). Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement celles de la Financière Banque Nationale. Les informations contenues aux présentes proviennent de sources que nous jugeons fiables; toutefois nous n’offrons aucune garantie à l’égard de ces informations et elles pourraient s’avérer incomplètes. Les titres ou les secteurs mentionnés dans cette chronique ne s’adressent pas à tous les types d’investisseurs et ne devraient en aucun cas être considérés comme une recommandation. Veuillez consulter votre conseiller en placement afin de vérifier si ce titre ou secteur vous convient et pour avoir des informations complètes, incluant les principaux facteurs de risquesTexte des notes légales

Contactez-nous

Obtenez les coordonnées des membres de notre équipe et voyez où se trouvent nos bureaux.